(Audio) « Daf ma wakh ma soumékou walla mou défalko boppam après mou sanni ma ci lal bi…»

C’est une histoire un peu complexe. C’est une dame qui travaille dans un bar à Kédougou qui se livre aux chroniqueurs de Xalass.

A l’en croire, elle travaillait la nuit. A l’heure de la descente, elle ne pouvait pas rentrer puisqu’il pleuvait. A deux heures du matin, elle appelle son ami pour lui venir en aide comme d’habitude. Dans l’incapacité de  se déplacer, l’homme appelle à son tour son ami militaire qui lui vient en rescousse. La suite est  est désastreuse.