Propos contre l’Islam – Emmanuel Macron : “Je l’assume pleinement malgré…”

Le président de la République française s’est fendu d’un post, ce jeudi 29 octobre pour assurer à ses compatriotes de l’hexagone qu’il assume les “critiques” et “les décisions” prises dans des pays arabo-musulmans. Ce, en raison des propos qu’il a tenus contre l’Islam à la suite de la décapitation de Samuel Paty. Emmanuel Macron estime que sa responsabilité est de protéger tous les Français.

C’est un Emmanuel Macron qui ne semble pas inquiété par les mouvements de contestation qui fusent de partout, notamment dans les pays arabo-musulmans. “Ma responsabilité est de protéger tous les Français. En dépit des polémiques, en dépit de la difficulté des décisions à prendre. Je l’assume pleinement“, a posté sur son compte facebook, le locataire de l’Elysée.

MA RESPONSABILITÉ EST DE PROTÉGER TOUS LES FRANÇAIS. EN DÉPIT DES POLÉMIQUES, EN DÉPIT DE LA DIFFICULTÉ DES DÉCISIONS À PRENDRE. JE L’ASSUME PLEINEMENT.

PUBLIÉE PAR EMMANUEL MACRON SUR JEUDI 29 OCTOBRE 2020

“L’Islam en crise”, selon Emmanuel Macron 

Le président français a fait une déclaration pour le moins inattendue alors qu’il s’exprimait sur la mort du professeur d’histoire et de géographie, Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine (France). “L’Islam est une religion en crise dans le monde entier”, dira Macron, provoquant l’ire de beaucoup de musulmans. “L’islam est une religion qui vit une crise aujourd’hui, partout dans le monde. Nous ne le voyons pas que dans notre pays, c’est une crise profonde qui est liée à des tensions entre des fondamentalismes, des projets justement religieux et politiques qui, on le voit dans toutes les régions du monde, conduisent à un durcissement très fort, y compris dans des pays où l’islam est la religion majoritaire” , a déclaré le président français.

Vives réactions de pays musulmans 

Tempête sur les produits français au Moyen-Orient. Depuis quelques jours, les appels se multiplient dans les cercles officiels et sur les réseaux sociaux pour retirer des rayons toutes les marques liées à l’Hexagone. Sont visés en première ligne les produits alimentaires et cosmétiques, mais aussi l’électroménager et une large gamme de références. Au Koweït, la vague est encore plus forte, avec la diffusion d’images représentant des fromages Kiri et Babybel retirés des rayons. A noter que le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, a également appelé à boycotter les produits français. Lui qui n’a pas hésité de mettre en doute “la santé mentale” de son homologue français.