Bombardier : «Je suis prêt contre le vainqueur Modou Lô Vs Ama Baldé et contre Balla pour la 3è fois»

Samedi dernier, après sa victoire sur Balla Gaye 2 (Ecurie Balla Gaye), Serigne Ousmane Dia alias Bombardier a reçu un accueil triomphal depuis le Croisement de Saly. Les rues de Mbour étaient noires de monde. Ses nombreux fans ont chanté et dansé toute la nuit, qui a été courte sur la Petite Côte. Arrivé chez lui, au quartier château d’Eau Nord, le double bourreau de Balla Gaye 2 a eu du mal à franchir le portail de sa maison qui était pleine à craquer. Juste après un moment de communion avec ses supporters, Bombardier s’est rendu à la maison familiale, à quelques mètres de chez lui, pour aller saluer ses parents, notamment sa maman Aïcha Boye et son père. C’est après que le B52 de Mbour nous a livrés ses impressions sur le combat, son avenir et ses prochains adversaires.

Entretien.

Bombardier, vous l’aviez dit et l’avez confirmé devant Balla Gaye 2, quels sont vos premiers sentiments ?

Avant tout, je tiens à remercier Dieu le Tout puissant et prie sur Son Prophète Mohamed (PSL). Je remercie aussi mes parents, mes supporters. Je tiens également à féliciter et encourager Balla Gaye 2. J’ai toujours dit que nous sommes tous des frères et chacun est le trésor de l’autre. Je l’encourage car préparer un combat est très difficile, surtout qu’on l’avait reporté à trois jours de l’assaut final à cause de la Covid-19. C’était très difficile, mais Dieu merci. Je tiens en outre à remercier tout mon staff technique, toute l’écurie et ma famille. Chacun d’entre eux a joué un rôle dans cette victoire. Je remercie toute la population de Mbour, car tout a commencé ici. Et aujourd’hui, si j’en suis arrivé là, c’est grâce à eux. Voilà pourquoi je dis toujours «goudi goudi Mbour». Bref, je remercie tout le Sénégal, car ceux qui ont prié pour moi sont nombreux. Je remercie tout le monde.

Que pensez-vous de l’arbitrage de votre combat ?

Ce que je pense de l’arbitrage, c’est que les arbitres sont des humains et l’erreur est humaine. Il y a eu des erreurs d’arbitrage. Tout le monde l’avait relevé. J’avais clairement terrassé Balla Gaye 2. Il y a deux rangées de sacs. Pour que l’arbitre vous sépare, il fallait sortir du second rang des sacs. Ce n’était pas le cas, car l’action a été enclenchée à l’intérieur de l’enceinte et la chute a eu lieu dans le premier rang des sacs. Je pensais à un certain moment que l’arbitre allait donner le verdict, mais il nous a appelés à nouveau dans l’enceinte pour continuer le combat. Justement, mon staff m’a dit d’aller lutter, car si je rentre chez moi c’est comme si c’est moi qui gâcherais le combat. Je suis quelqu’un qui ne va jamais gâcher. J’avais décidé de reprendre le combat, car j’étais convaincu que Balla Gaye 2 ne pourrait jamais me battre. J’étais plus prêt que lui. Dès demain, si on devrait s’affronter à nouveau, je le referai.

Qu’est-ce que vous vous disiez entre vous deux dans l’enceinte ?

C’était de simples mots de courtoisie et d’intimidation entre lutteurs. Chacun cherche toujours à déstabiliser son adversaire. Il s’agissait d’une bataille psychologique. Dans ces échanges, je lui disais que je suis plus fort que lui, que je vais le battre. Si j’ai un seul conseil à donner à Balla, je lui dirais qu’il apprenne à respecter ses adversaires, leur donner de la valeur. Comme ça, s’il réussit à le battre, ce serait pour lui une victoire très prestigieuse. Mais affronter un adversaire, le minimiser, en lui manquant de respect… Je lui avais dit que ses propos ne pouvaient pas me déstabiliser, car mentalement, je suis plus fort que lui et j’ai un mental de fer. Il croyait que parce qu’il est plus jeune que moi, qu’il allait me déstabiliser. Les mouvements et danses, je m’étais réservé à les faire. C’était pour lui montrer que je suis plus prêt que lui sur tous les plans.

On a vu un autre Bombardier, pourquoi ça ?

Oui, vous avez vu un autre Bombardier, plus serein, dynamique, calme. Maintenant, j’ai beaucoup d’expérience des grands combats. Il faut bien regarder les archives de mes combats et tu verras que toutes mes défaites sont causées par la même erreur technique : le manque de sérénité, le fouge de jeunesse. Je faisais beaucoup d’erreurs, mais maintenant avec l’âge, j’ai beaucoup plus d’expérience et de maturité.

Votre père veut que deveniez pour la troisième fois Roi des arènes. Qu’en pensez-vous ?

Inch’Allah, je le redeviendrai. C’est cela mon objectif, car je suis le seul lutteur à avoir été deux fois Roi des arènes et je suis le seul qui, à 45 ans, est toujours en activité dans l’arène. Il y a des lutteurs de ma génération qui ont arrêté à 45 ans, tels que Baboye, Yékini (à 43 ans) et je veux leur montrer qu’un homme peut avoir 45 ans et être toujours très fort avec beaucoup de force naturelle. Ceci explique que j’ai une très bonne hygiène de vie, je suis et je vis naturel, mange équilibré ce qui fait ma force.

Balla Gaye 2 avait dit qu’il était malade en 2014 et le samedi, il y a eu quoi avec lui ?

Ce qu’il avait dit en 2014, je lui avais répondu d’aller se soigner et qu’il revienne pour que je le terrasse une seconde fois. J’ai confirmé ce que je lui avais dit.

Quels sont vos projets et potentiels adversaires ?

Reconquérir la couronne de Roi des arènes pour la troisième fois. Mais tout d’abord, j’ai deux combats en MMA, un autre combat contre Eumeu Sène en fin mars. Je ne vais me reposer que deux jours et, dès mardi, je vais reprendre les entraînements. J’ai choisi d’être sportif et je vais le vivre à fond. Le jour où je ne me sentirais pas physiquement au top, c’est moi-même qui dirais à mon staff technique que j’arrête. Mais tant que je me sens en pleine forme, je vais continuer à faire du sport. Je demande au Bon Dieu, avant d’arrêter ma carrière, que Mbour aie de la relève, car je ne veux pas voir la lutte mourir à Mbour. Maintenant pour y arriver, il y a beaucoup de jeunes pleins de talent qui peuvent prendre la relève, à l’image de Pa Thiam, Pakala, Général Diouf, Boy Mbour, Santang Gningue… Et quand je vais quitter, ces jeunes peuvent prendre la relève, ce que je leur souhaite. Pour ce qui est de mes potentiels adversaires, je suis le lutteur qui a le plus d’adversaires dans l’arène. Je vais lutter avec Eumeu Sène. Je lorgne aussi sur le combat Modou Lô / Ama Baldé. Si c’est Modou Lô qui gagne, il peut prendre sa revanche contre moi. Si c’est Ama Baldé qui gagne, on peut se croiser. Mon objectif, c’est de gagner Eumeu Sène et croiser le vainqueur entre Modou Lô et Ama Baldé et je suis le lutteur qui a le plus d’adversaires dans l’arène. Même Balla Gaye 2, s’il veut la belle, on pourra s’affronter encore. Je n’ai pas peur de donner à un lutteur sa revanche. En MMA, ma défaite par KO n’a rien changé de mes objectifs dans cette discipline. J’ai deux contrats à honorer et beaucoup de Sénégalais m’ont encouragé, car je défendais les couleurs de mon pays. J’aime les défis et ce sont les vrais hommes qui vont aller en MMA. Je tiens à vous dire que je vais prendre ma revanche en MMA devant le Polonais (Pudzian). Et tant que je n’aurais pas pris ma revanche devant ce Polonais, je ne serai pas tranquille. Pour finir, je tiens à remercier tout le monde, la sécurité.

Source Sunu Lamb, Par Ibou BARRY (Mbour)