Un président africain devient le premier au monde à décéder du coronavirus

Décédé il y a quelques jours, le président burundais, Pierre Nkurunziza, était annoncé mort suite à une crise cardiaque. Mais 4 jours plus tard, les vraies causes de sa mort viennent d’être dévoilées. Selon les informations rapportées par le Daily Mail et l’AFP, le chef d’Etat est décédé du coronavirus.

Selon une source médicale à l’hôpital de Karusi, où Nkurunziza est décédé, le président était en «détresse respiratoire» avant sa mort. Aussi, l’AFP rapporte que des médecins de l’hôpital universitaire de Kamenge, dans la capitale burundaise, ont indiqué que le chef de l’institut de santé publique avait demandé le seul ventilateur de leur hôpital ainsi que le chef du service de réanimation «au nom de la présidence ».

A noter qu’au pays, il y avait des soupçons que le président soit mort du coronavirus puisque sa femme a été testée positive au Covid-19 et hospitalisée, il y a peu.