Libertinage dans les établissements scolaires : “Flash cas” ou l’école en moeurs légères

Un nouveau phénomène s’étend dans les établissements scolaires et qui y fait rage. Il est dénommé « Flash cas » ou l’école en mœurs légères.

Selon L’Observateur, des comptes Instagram sont créés dans le but de dénigrer, de partager des vidéos et images obscènes des élèves.

Le ministère de l’Education nationale a brandi des sanctions administratives et pénales;

Les élèves, en cette période de pandémie ont beaucoup fait parler d’eux avec des vidéos pornographiques dont ils sont les principaux acteurs, destinées à des clients pervers. Sans oublier des tontines où l »élève qui gagne à le droit de choisir « sa femme » dans le groupe d’élèves qui y participent.