(Photo) Laba Sosseh, Youssou Ndour, Coumba Gawlo Seck…: Ces artistes sénégalais qui ont décroché un disque d’or !

6 artistes Sénégalais ont eu à décrocher un disque d’or dans l’histoire de la musique sénégalaise. Il s’agit de Laba Sosseh, du groupe Touré Kunda, de Youssou Ndour, de Coumba Gawlo Seck, d’Ismaïla Lô et du rappeur producteur Iss814…

Laba Sosseh

Très peu connu par les nouvelles générations, Laba Sosseh est pourtant le premier Sénégalais mais aussi le premier Africain à avoir eu un disque d’or, totalisant ainsi plus de 100K de ventes physiques en 1981. Né le 12 mars 1943 à Bathurst en Gambie et mort le 20 septembre 2007 à Dakar, il est un chanteur et compositeur de son et de salsa sénégalais d’origine gambienne. Se définissant de son vivant, comme « chanteur sénégambien ».

Touré Kunda

Le groupe Touré Kunda est aussi mythique que performant durant sa carrière, car ayant comptabilisé 3 disques d’or entre 1985 et 1986. A vingt-deux jours d’intervalle, Ismaïla et Sixu Tidiane Touré sont initiés à la musique par leur frère aîné Amadou, également chanteur et musicien. En 1973, Ismaïla part de sa Casamance natale pour l’Europe, afin d’élargir sa connaissance du monde de la musique. Il s’installe à Paris en 1975, où il participe utilement à la vie des émigrés et donne, pendant 2 ans, de petits concerts au profit de ces derniers, tout en préparant la venue de son jeune frère Sixu, dont il a besoin pour asseoir le concept musical qu’il a élaboré.

C’est en 1977 que Sixu arrive à Paris et cette année-là, le public parisien les découvre avec curiosité à l’Hippodrome de Pantin, lors d’un festival de musique africaine, Africa Fête. Ils s’installent pour plus d’un mois au théâtre Dunois à Paris. Les deux frères, fidèles à leurs principes familiaux et prévoyant d’intégrer d’autres membres de la famille, adoptent le nom de Touré Kunda. Ils sont rejoints en avril 1979 par leur aîné qui les a initiés à la musique: Amadou Touré.

Youssou Ndour

Youssou Ndour grâce à son duo avec Neneh Cherry sur le titre “Seven second” a pu obtenir un double disque d’or en 1994. Légende de la musique africaine, auteur, compositeur, interprète, homme d’affaires, Youssou Ndour n’est plus à présenter. Connu d’ici et d’ailleurs, il est la voix la plus célèbre de l’Afrique. Né le 1 er Octobre 1959 à la Médina, Youssou a très tôt abandonné les études pour vivre sa passion: la musique.

Et c’est à l’âge de 13 ans qu’il a commencé à se faire un nom. Il a son propre orchestre, réalisé plusieurs sons, sorti plusieurs albums…Et mène d’autres business en dehors de la musique. Président directeur général du Groupe Futurs Media, Youssou s’est lancé dans la politique en créant son propre parti, il fut même nommé ministre. Nul n’ignore qu’il est artiste de renommée internationale, avec beaucoup de disques à son actif…

Coumba Gawlo Seck

En 1998, la reprise de “Pata Pata” de Coumba Gawlo produite en compagnie de Patrick Bruel, fait aussi carton plein avec un double disque d’or et un disque platine. Chanteuse griotte née en 1972 à Thiès, au Sénégal, elle est la première chanteuse de musique moderne au Sénégal et figure parmi les rares chanteurs sénégalais qui ont obtenu un disque d’or. Issue d’une famille dite Gawlo, Coumba Gawlo hérite de sa mère Fatou Kiné Mbaye, d’une voix particulière et remarquée dès l’âge de 7 ans. À 14 ans, elle gagne le concours « Voix d’or du Sénégal » au Centre Culturel Blaise Senghor, avec une chanson intitulée “Soweto”, écrite par son père en hommage à Nelson Mandela et véritable cri contre l’apartheid. À l’âge de 20 ans, elle est découverte et produite par le producteur sénégalais Ibrahima Sylla. On la surnomme la diva à la voix d’or.

Ismael Lö

En 1999, Ismaïla Lö obtient un disque d’or aussi grâce à son duo avec le groupe Bisso na Bisso mais refuse ce dernier, car disant que ce n’est pas un disque d’or d’un album de Ismaila Lö. Ismaïla Lô, Chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien sénégalais, est né en 1956 au Niger, où son père sénégalais est alors en poste et d’une mère d’origine nigérienne. Ismaïla Lô grandit à Rufisque près de Dakar après le retour de la famille au Sénégal. Élevé dans une famille où la musique n’est pas reconnue comme une activité professionnelle, Ismaïla Lô prend le temps de fabriquer des guitares et d’en jouer avec ses cousins. Parallèlement, il entame une carrière de chanteur après avoir été repéré lors d’une émission de télévision. Il accède rapidement à une notoriété importante, et rejoint le groupe Super Diamono. En 1984, Ismaïla Lô se sépare du groupe et enregistre 5 albums jusqu’en 1988. Plus folk, plus soul que la variété courante, il apporte un son nouveau sans oublier des textes parfois politiques.

Iss814

Et enfin en 2020, le rappeur et producteur de musique Iss814 décroche aussi un disque d’or comme producteur (beatmaker) via sa collaboration avec le rappeur LEFA, certifié disque d’or sous la nouvelle ère de la musique dématérialisée et donc du streaming avec la technique de comptage de +50000 équivalents ventes dont 1500 écoutés en streaming d’un titre de l’album sont comptabilisés comme une vente de l’album en question.

De son vrai nom Ismaïla Talla, ISS 814 est figure de proue du mouvement hip hop sénégalais. En grandissant à Guédiawaye, il baigne depuis toujours dans ce milieu, largement influencé par ses grands frères artistes qui formaient le groupe ‘African Black Roots’ désormais nommé Bât’Haillons Blin-D – dirigé par Fou Malade. Il aspire naturellement à suivre les pas de ses frères en les voyant évoluer dans ce milieu en pleine expansion. Jeune, il les suit partout et souhaite inévitablement contribuer à leur musique et à la scène locale. Il plonge dans un apprentissage autodidacte de la production musicale et perce rapidement grâce à la qualité de ses productions ainsi que son rap affirmé.