Actes de vandalisme et manifestations au Sénégal: les intérêts étrangers en danger, le Sénégal de Macky Sall perd son rang et figure sur la liste des pays xénophobes

Les investisseurs étrangers ont tiré leçon de la série de manifestations qui s’est tout dernièrement déroulée au Sénégal. Jamais dans l’histoire du pays, de Senghor à Wade, les enseignes françaises ont payé une telle furie. A présent, le Sénégal glisse sous le regard méprisant des investisseurs étrangers. Auparavant considéré comme le pays le plus stable de l’Afrique francophone, il est désormais placé en liste rouge des Etats xénophobes.

A Dieu pays de la Téranga !

Les violentes manifestations qui ont ciblé les intérêts étrangers ont alerté les français. Paris et ses frontaliers s’inquiètent. Au Sénégal, l’arrestation du leader de Pastef a enflé la boule de colère noire de ses partisans. Mais il fallait également s’attendre dans la foulée des manifestants, qu’il y-ait des malfrats pour profiter de la situation. Des actes de vandalisme et de banditisme se sont ainsi offerts en spectacle.

Les dégâts qu’ont causé les manifestations sont terribles. De pays de la Téranga à pays xénophobe, le Sénégal vient de perdre son rang. Ces derniers ont en effet, tiré enseignement des violences qui se sont déroulées ces dernières semaines dans plusieurs zones à Dakar et dans les autres régions. Dans cette affaire, il semblerait qu’aucun ne puisse y tirer avantages.