Affaire Cheikh Yerim : L’identité de la dame Connue, elle n’est Pas une Mineure

Pour une sordide affaire d’avortement présumé, Cheikh Yerim Seck et les autres protagonistes ont été longuement auditionnés lundi par la section de recherche de Dakar.

La commerçante accouche

Des échanges notés entre les enquêteurs et les présumés coupables, selon Libération, il ressort que la femme au coeur de ce sordide dossier, Ng. Th., précédemment estampillée mineure, est une commerçante qui a bouclé ses 29 ans. Et elle a reconnu être tombée enceinte de Yérim Seck.

Yerim Seck nie en bloc…

Aussi elle jure que Cheikh Yerim Seck lui a bel et bien envoyé l’argent (200 mille F Cfa envoyé par l’assistante du patron de yerimpost) pour avorter, il y a plus de dix jours. Le journaliste, très serein du reste, conteste être l’auteur de la grossesse, signant et persistant que c’était pour l’aider à payer son loyer.

…Les protagonistes passent aux aveux

Le “Docteur” Yaya Sow, un sombre infirmier au casier judiciaire chargé, arrêté dans le passé, pour un cas d’avortement, est passé aux aveux.

Le journaliste libéré sur convocation
Aux dernières nouvelles, seul Cheikh Yerim Seck, sous contrôle judiciaire, dans une autre affaire, Batiplus précisément, est libéré sur convocation et doit repasser ce mardi à 10 heures, à la Section de Recherches.