Affaire Sweet Beauté: “Quand Adji Sarr se perd dans ses contradictions”, Amadou Ba

“Adji Sarr dit elle-même, en direct sur Leral, avoir rencontré Sonko pour la première fois le jour du fameux viol, alors que l’avocat Maitre So déclare, dans sa plainte au Bâtonnier contre Maître Dior Diagne, l’avoir rencontré 15 jours auparavant pour lui donner des conseils sur le futur viol”, déclare Amadou Ba, membre du Mouvement national des Cadres de Pastef.

Certificat médical…

Lors du direct sur Leral, Maître El Hadji Diouf a interrompu les journalistes qui demandaient à Adji Sarr pourquoi elle est allée voir un médecin pour obtenir un certificat médical au lieu d’aller voir directement la police. Et selon Amadou Ba, Maître ne veut pas qu’on mette en évidence un viol prémédité.

Multiples coupures de l’interview…

“Sacré Maître! Les multiples coupures de l’interview pour masquer les contradictions rendent encore le complot plus cocasse”, poursuit le membre du Mouvement national des Cadres de Pastef.

Mise en scène…

“Après avoir raconté dans le détail cru des scènes sexuelles qu’elle aurait subies, elle refuse de dire par contre si elle est enceinte pour sauvegarder sa vie privée. L’avantage de cette mise en scène burlesque, c’est que désormais même les plus sceptiques de l’Apr n’ont plus de doute sur le complot”, ajoute M. Ba.