« Aidez-moi, je ne veux pas mourir à Oman » (Vidéo)

Une Nigériane, Adetomisin, qui a été victime d’un trafic du Nigeria vers Oman, traverse un calvaire et souhaite rentrer chez elle.

Dans une vidéo devenue virale, Adetomisin, qui s’exprime en yoruba, affirme avoir contacté un agent qui lui avait promis un emploi aux États-Unis. Mais les choses ont tourné au vinaigre lorsqu’elle s’est retrouvée à Oman.

« Bonsoir les Nigérians. Je m’appelle Adetomisin. Je suis une Nigériane originaire de l’État d’Ondo. Je vous parle actuellement depuis Oman.

Quand je quittais le Nigeria, l’accord que j’avais avec mon agent était que j’allais aux États-Unis pour travailler. Après mes études et plusieurs années sans emploi, j’avais décidé de quitter le pays.

Mon agent m’a dit qu’il m’aiderait à trouver un emploi aux États-Unis. Tout d’un coup, tout a changé. Je ne sais pas ce qui s’est passé. C’est ainsi qu’ils nous ont amenés à Oman. Moi-même et une autre femme. Quand nous sommes arrivés à l’aéroport d’Oman, deux personnes sont venues nous chercher. Ils nous ont emmenés dans un bureau et nous ont dépouillés de tout ce que nous avions, y compris nos passeports et nos téléphones.

Ils nous ont emmenés à l’endroit où nous devions commencer à travailler. Quand je suis arrivée à mon lieu de travail, mon patron a commencé à me menacer et à me frustrer. Les quatre premiers mois, il ne m’a versé aucun salaire. Lorsque j’ai appelé mon agent pour l’informer, il m’a dit que ce n’était pas ses affaires car il a joué son rôle. Depuis lors, il a cessé de prendre mes appels.

Mon patron n’a cessé de me menacer de coucher avec lui, mais j’ai refusé. Avec tout le stress du travail, je me réveille à 4 heures du matin et je travaille toute la journée jusqu’à environ minuit ou 1 heure du matin avant de dormir. Mon patron a menacé de me tuer si je ne cédais pas à sa demande. C’est alors que j’ai dit que je ne voulais plus travailler et qu’ils devraient me ramener dans mon pays après avoir travaillé quatre mois sans toucher de salaire.

Ils m’ont ramené au bureau et ils ont commencé à me gronder. Ils m’ont emmené dans une pièce et m’ont enfermé avec d’autres personnes. Pendant une semaine, on ne nous a donné ni nourriture ni eau. La plupart d’entre nous avons bu de l’eau des toilettes pendant presque une semaine avant qu’ils ne viennent nous ramener au travail.

Je travaille là-bas depuis un an et deux mois et je suis malade. J’ai dit à mon patron que je voulais retourner au Nigeria mais il a dit que je ne peux pas rentrer

Les Nigérians, s’il vous plaît, aidez-moi. Je veux rentrer chez moi. Je suis malade et mon patron dit que je ne peux pas rentrer. Les Nigérians, s’il vous plaît, aidez-moi. Je ne veux pas mourir à Oman. »

Voir cette publication sur Instagram

Nigerian lady, Adetomisin from Ondo state has cried out for help. In a video which has since gone viral, Adetomisin said after completing her NCE and been unemployed for two years, she decided to travel out. She met with an agent who told her he could get her to the US to work there. . . She said she was shocked to find herself in Oman. She said herself and another lady were dumped in Oman by the agent. Efforts to get herself back to Nigeria has been futile. She says she has been subjected to very inhumane conditions as her boss over there never paid her for her services and was also asking her for sex. . . Adetomisin said she is sick and desperately wants to come home. She appealed to Nigerians to come to her aid.

Une publication partagée par Lindaikejiblog (@lindaikejiblogofficial) le