Départ de Walfadjri, déballages supposés : Les précisions de Ndèye Fatou Ndiaye

La journaliste Ndèye Fatou Ndiaye a réagi à l’information parue ce matin dans le quotidien Les Echos et reprise dans les colonnes de Seneweb. Elle déclare n’avoir parlé à aucun journaliste, mais précise toutefois être « en instance de départ » du groupe Walfadjri.


« On me prête des propos selon lesquels je fais un déballage sur Cheikh Niass, l’administrateur du groupe Walfadjri alors que tel n’est pas le cas. Cheikh est un frère et il restera un frère », insiste Ndèye Fatou Ndiaye au téléphone de Seneweb.


A propos du fils de Sidy Lamine Niass et nouveau patron du groupe, « On est en de bons termes, il n’y aucun problème entre nous. Si on parle de déballages venant de ma personne, ça va me surprendre. Certes avec Walfadjri il y a quelques soucis internes que l’on règle à l’interne. Parce que je suis en instance de départ, mais ça n’a pas encore été notifié jusqu’à l’heure où je vous parle », ajoute-t-elle.


Selon Ndèye Fatou Ndiaye toujours, « Il n’y a pas lieu de dire que j’ai claqué la porte et que je fais des déballages. Il y a quelques mésententes internes, on est en train de voir si c’est possible de les régler, mais je n’en suis pas à un stade où je dois faire des déballages contre un frère comme Cheikh Niass. On n’a aucun problème », rectifie la présentatrice de l’émission Sortie sur Walf tv.


Quid de l’article paru dans Les Echos ? « Je n’ai parlé à aucun journaliste. Si j’avais quelque chose à dire, j’ai une page Facebook et je pouvais tenir des propos sur la page, ce que je n’ai pas fait ». « Mais, je suis en instance de départ », tient-elle à rappeler.