Exclusif – Avortement Clandestin : Des Échanges De Messages Écrits Entre Cheikh Yérim Seck Et Sa « Copine » Enfoncent Le Journaliste

Le journaliste Cheikh Yérim Seck a encore quitté les locaux de la Section de recherches de Colobane. Entendu, une seconde fois, pour le mettre en face de ses contradictions mais aussi des déclarations de ses accusateurs, il a été remis en liberté. Il est convoqué, une énième fois, pour demain, à 9 heures.

A l’issue de cette dernière convocation, Cheikh Yérim Seck sera obligatoirement soit écarté du dossier sinon arrêté et déféré au parquet pour les délits d’association de malfaiteurs et d’interruption volontaire de grossesse. Si Cheikh Yérim Seck a toujours nié être l’auteur de la grossesse de cette fille et récusé avoir commandité son avortement, le fait d’avoir reconnu être lié à ce trio, qui a reconnu son délit, le place indubitablement dans une position délicate. A en croire des confidences obtenues par Senenews, «c’est l’assistante personnelle de Cheikh Yérim Seck qui a envoyé à Ngoné Thiam les 200.000 F CFA qui lui ont servi à payer les frais pour se débarrasser de sa grossesse.»