ISEG – Après avoir réclamé son salaire en vain, la responsable des nettoyeurs meurt d’un AVC

Vingt quatre-heures après l’obtention de sa liberté provisoire et la diffusion de ses premiers clichés d’homme libre, le patron de l’ISEG (institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion) a connu bien des émotions. Après le dépôt d’une plainte au pénal contre Mme Aïssatou Seydi dite Touta, sa seconde épouse, Mamadou Diop Iseg a eu la surprise de sa vie d’apprendre la mort subite de celle qui était jusque-là la patronne des techniciens de surface de l’institut à Dakar. Au moment où “Diop le beau” jubilait suite à sa remise en liberté conditionnelle, s’éteignait dans un grand dénouement l’une des figures marquantes de cette école sortie de l’anonymat suite aux frasques sexuelles de son patron. Responsable des nettoyeurs de l’institut, Saly Sagne faisait partie du personnel qui, le lundi 13 juillet dernier, avait manifesté son mécontentement devant l’institut. Ils réclamaient le paiement des montants variant entre 26 et 30 millions de F CFA que leur employeur, Mamadou Diop, leur doit à titre d’arriérés de salaire. Pour rappel, si certains employés de l’Iseg ont perçu quelques “thiompals” le plus gros du contingent n’a pas perçu de salaire.

Pour rappel, ses employés lui réclament des arriérés de salaire de 30 millions francs CFA.

Senenews