La s*xtape de la chanteuse Tiwa Savage finalement publiée sur les réseaux sociaux

Les fans de Tiwa Savage se sont tournés vers leurs réseaux sociaux pour montrer leur mécontentement après que des inconnus aient publié une vidéo mettant en scène la chanteuse et son partenaire.

Depuis quelques jours, elle est au cœur des conversations sur les réseaux sociaux parce qu’elle a annoncé qu’elle ne paierait pas celui qui la menace de publier une vidéo intime d’elle. Eh bien, la prétendue vidéo de Tiwa Savage qui est devenue virale a été divulguée en ligne lundi soir.

Dans une émission sur la radio Power 105.1 : « Personne ne me fera chanter pour avoir fait quelque chose de naturel, lance la chanteuse. Je suis tellement dingue que je serai capable de mettre cette vidéo en ligne moi-même mais j’assume, personne n’a à faire d’argent là-dessus. »

S’exprimant sur la situation, lors d’une autre interview avec American OAP, Angie Martinez de Power 105.1. Tiwa Savage a déclaré : « Hier, je sortais d’une station de radio et j’étais dans ma voiture lorsque mon manager m’a envoyé un message.

« Il a dit que je devrais vérifier mon téléphone. Je l’ai vérifié et il y avait une vidéo, et j’étais juste comme, ‘Wow!’

«Je lui ai demandé d’où il l’avait obtenu et il a dit qu’il l’avait reçu environ 20 minutes plus tôt, la vidéo lui a été envoyée et c’est une vidéo intime de moi et de la personne avec qui je sors en ce moment.

«J’ai décidé que je n’allais pas payer la personne parce que si je le faisais, dans deux mois, trois mois plus tard ou même deux ans plus tard, il reviendra me faire chanter.

« Qui sait, si j’envoie l’argent, la personne le rendra probablement. Je ne laisserai personne me faire chanter pour avoir fait quelque chose de naturel.

Sur Twitter, des centaines d’internautes l’applaudissent. Mais d’autres tentent de la culpabiliser et affirment qu’elle n’aurait jamais dû faire cette vidéo. Sauf que non, ça n’est pas la faute de la vidéo, c’est la faute du harceleur et pas de la personne harcelée. C’est ce que rappelle Tiwa Savage en refusant de céder. De quoi bousculer les maîtres chanteurs, mais aussi porter la voix des victimes. Celles souvent jeunes, moins célèbres, plus vulnérables, qui vont parfois jusqu’à mettre fin à leurs jours par désespoir. Tiwa Savage leur dit que la honte doit changer de camp, et pas seulement au Nigeria.

Cependant, il n’est pas encore confirmé si la femme dans la vidéo virale est Tiwa Savage mais il y a une ressemblance frappante….