Les vérités de Moussa Sy : «Nous n’avons pas plus de musulmans que la Mecque, l’Iran, l’Algérie, on a trop de prétentions dans ce pays»

“Pour prier et manger, il faut d’abord être en bonne santé, donc la santé est importante. Maintenant que chacun prenne ses responsabilités” précise maire de la commune des parcelles assainies.

Pour lui “nous n’avons pas plus de musulmans que la Mecque, l’Iran, l’Algérie. On a trop de prétentions dans ce pays. C’est trop compliqué ce pays. Que chacun prenne à présent ses responsabilités ”.

Moussa Sy avoue également que “l’Etat subit des pressions”. Alors que ajoute-t-il ce sont “des pressions de gens qui ne représentent rien”. Il estime par ailleurs que “si les gens avaient suivi le “Ndigueul’ de Serigne Mountakha, par exemple, aujourd’hui l’épidémie serait derrière nous”.