Pape Gorgui Ndong : « si on attaquait ma maison, Sonko ne passerait pas la nuit chez lui »

En politique, c’est la loi du talion que connait bien Pape Gorgui Ndong qui ne lésine sur aucune prouesse pour démontrer à qui veut l’entendre qu’un problème politique se résout par une réponse politique. Une manière à lui de faire face à l’adversité et de ne jamais ployer sous le fait de pression ou menace. Il indique sur les colonnes du journal Témoin que lors des événements de mars dernier, si on attaquait sa maison, Sonko n’allait pas passer la nuit chez lui.

Œil pour œil dent pour dent, c’est ce que l’ancien ministre de la jeunesse gardait en bandoulière pour ne jamais fléchir devant l’adversité.

En effet lors de l’éclatement de l’affaire Ousmane Sonko en mars dernier, des responsables de la mouvance présidentielle ont pris la tangente pour aller se cacher quelque part craignant des représailles.

Pour le maire de Pikine-Ouest ,cette posture est inimaginable ) son niveau . « Moi, en tout cas, j’étais ici chez moi dans la banlieue (Pikine Ouest, Ndlr). Jamais, je ne l’ai quittée. Et j’avais dit ici clairement dans un plateau de télé que, si on attaquait ma maison, Sonko ne passerait pas la nuit chez lui.

Car, j’allais attaquer sa maison. Il a un problème avec Adji Sarr. Il n’a qu’à aller régler son problème devant la justice. C’est lui qui est allé à Sweet Beauty. Ce qui s’est passé s’est passé, et il revient accuser le président Macky Sall !