Réouverture des mosquées – Serigne Mohamed Lamine Sall: « Le président ne devrait nullement accéder à cette demande »

Ce ne sont pas toutes les autorités religieuses du pays qui sont favorables à l’ouverture des lieux de culte en cette période d’épidémie du Covid-19.

Serigne Mohamed Lamine Sall, fils de Serigne Abass Sall, ne semble pas approuver la décision de faire rouvrir les lieux de culte. Il estime qu’ouvrir les lieux de prières en cette période, c’est faire courir un grand danger de mort aux populations.

« Autoriser les rassemblements dans les mosquées dans un contexte de contagion est une course vers une mort certaine. Le président ne devrait nullement accéder à cette demande. Et ce, quelle que soit la personne qui la lui adresse, même un khalife général. Malheureusement, le président a laissé l’autorité étatique aux chefs religieux », a indiqué le religieux sur Source A.

Le chef de l’État a en effet annoncé, dans un message à la nation, la réouverture des lieux de culte. Il s’agit de l’un des assouplissements aux restrictions.