(Vidéo) Comment Souadou Ndiaye a tué sa belle-mère âgée de 70 ans, retour sur le lieu

La cité Mbaba Guissé de Kounoune, communément appelé cité Air France, a été le théâtre, hier vendredi, d’une vive dispute qui a opposé Khady Diouf à sa belle-fille, Souadou Ndiaye. Un différend qui sera sanctionné par la mort atroce de la première nommée. Ce drame familial dont l’origine et le mobile véritable ne nous sont pas encore parvenus, a indigné plus d’un habitant de ce département de Rufisque.

Sur les circonstances des faits, des témoignages recueillis auprès de sources avisées indiquent que le jour des faits (hier vendredi), la présumée meurtrière S. Ndiaye a profité de l’absence momentanée de sa belle-sœur, Amy Pouye qui s’était rendue à Rufisque pour acheter des médicaments à sa maman, Khady Diouf, qui souffre de diabète, pour peaufiner son dessein macabre.

Selon les témoignages recueillis, Souadou aurait profité de l’absence de sa belle-sœur pour faire chauffer de l’eau dans le but d’ébouillanter sa belle-mère Khady Diouf, âgée de 70 ans. Selon toujours nos interlocuteurs, Souadou ne parviendra pas à ses fins. Non contente d’avoir échoué cette première tentative, elle va choisir une autre méthode encore plus radicale pour en finir avec sa belle-mère. C’est ainsi qu’elle va se saisir d’un lavabo qu’elle a cassé et s’armer d’un morceau contondant pour étrangler de toutes ses forces sa belle-mère. La scène sera aperçue par un jeune garçon du nom de Yaya Diallo qui volera au secours de la septuagénaire.

Le mal était déjà fait. Khady Diouf gisait dans une mare de sang. Sachant qu’elle venait de commettre l’irréparable, Souadou Ndiaye va rapidement vider les lieux. Une cavale de courte durée, puisqu’elle sera poursuivie et rattrapée par des jeunes du quartier. Alertée, la Gendarmerie de la localité procédera à l’arrestation de la fugitive, placée en garde à vue. L’enquête suit son court.

IGFM