Watford – Liverpool (3-0), les Reds ne sont plus invincibles à cause d’un Ismaila Sarr Intenable

WATFORD, ENGLAND - FEBRUARY 29: Ismaila Sarr of Watford celebrates scoring the opening goal during the Premier League match between Watford FC and Liverpool FC at Vicarage Road on February 29, 2020 in Watford, United Kingdom. (Photo by Charlotte Wilson/Offside/Offside via Getty Images)

Liverpool a concédé ce samedi sa toute première défaite de la saison. Les hommes de Klopp ont même été corrigés à Watford.
Plus dure sera la chute ! Sans défaite depuis l’entame de la saison, Liverpool a dû baisser pavillon à l’occasion de sa 28e sortie de l’exercice. Les Merseysiders ont vu leur belle série s’arrêter sur le terrain de Watford, un reléguable. Et la défaite a été cinglante vu que Fabinho et consorts ont cédé par trois buts d’écart.

C’était une vraie sensation et le mot est faible. Alors qu’ils avaient remporté 26 de leurs 27 premiers matchs (dont 18 d’affilée), les Reds se sont totalement effondrés à Vicarage Road. La première période a été stérile, et une fois dos au mur ils ont été incapables de se rebiffer. Au contraire, ils n’ont fait que s’enfoncer.

Sarr, le dompteur des Reds
Le principal bourreau du LFC est un ancien de la Ligue 1, en l’occurrence Ismaïla Sarr. Après avoir déjà fait souffrir MU en décembre dernier, l’ex-Rennais a mis mal à deux reprises le leader du championnat. A la 54e puis à la 60e, il a converti avec succès des passes de Doucouré et de Deeney. En fin de rencontre, le Sénégalais était même tout proche de réussir un triplé (82e).
Lundi dernier, Liverpool s’était remis d’une situation mal engagée face à West Ham (3-2). Mais, cette fois, Salah et sa bande se sont montrés impuissants. A la 72e minute, ils se sont même inclinés une 3e fois. Troy Deeney exploitait une sortie manquée d’Alisson pour corser l’addition et plier définitivement le sort de la rencontre.

Pour le titre de champion qui leur est promis, cette défaite n’est pas préjudiciable pour les Reds. En revanche, l’accroc du jour met fin à leurs espoirs d’égaler le record des Invincibles d’Arsenal. Une marque qui leur tenait à cœur mais qui restera donc la propriété de la bande à Wenger. Le bon côté c’est que Liverpool va pouvoir maintenant se concentrer totalement sur la défense de son titre européen.